Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Crikette Guilimaux

Fifi : L'ours du Marais !

2 Avril 2011 , Rédigé par Crikette Publié dans #Délires

Fifi-le-grizzli.jpgIl était une fois l'histoire de Fifi le grizzli. Fifi était seul pour élever ses oursonnes. Leur mère avait été faite prisonnière et emmener au zoo de Pékin sans pitié.

 

Tel était son destin, bourlingué avec ses oursonnes jusqu'à ce qu'ils trouvent un tipee à squatter. Fifi n'était pas un ours comme les autres.


D'âge mur, il avait déjà pas mal roulé sa bosse au fil des ans, toujours solide sur ses pattes arrière prêt à sortir ses griffes pour faire fuir le loup ou la louve qui rodait autour de ses petites oursonnes.


Suffisamment mal léché Fifi le grizzli grognait pour effrayer les éventuels paparazzi  et photographes animaliers qui osaient s'approcher de sa progéniture.


Fifi le grizzli vouait un grand respect pour le long cobra vert des montagnes à la langue bien pendue. Ce dernier lui avait laissé un message à décoder avant de se faire capturer par un charmeur de serpent et enfermer dans un panier à crabes.


Fifi avait une bonne étoile qui veillait sur lui. Sa princesse , surnommée ainsi pour sa splendeur (malgré sa petite taille) et son rayonnement dans le ciel  lui  envoya un signe. Serait ce le signe dont lui avait parlé son ami le cobra vert ?


nounours-4.jpg

 

En bon père grizzli, il cuisinait des spaghettis pour ses fifilles. Fifi le grizzli devait suivre ses oursonnes en file indienne en direction de la mer en suivant un papillon bleuté afin de transmettre un message à une certaine cétacé . Le mystère planait ... Avait il bien décodé le message ?


Le périple fût long et périlleux, semé d'embuches, il lui fallut écraser des grenouilles, manger des abeilles, se piquer les paluches à pour manger de l'ananas, son péché mignon ...et résister aux avances de nombreuses ourses qui craquaient pour son regard de velours et ses poils si doux.

 

Fifi le grizzli dégageait une force, une odeur et une douceur inégalable. C'était un vrai mâle dans toute sa splendeur.

Nounours-2.jpg

Nounours-7.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après quelques embûches, Fifi le grizzli s'apprêtait à traverser le Marais , endroit malfamé où une famille de pingouins mutants avait immigré. Ecrasant grenouilles et  batraciens en tout genre, ses oursonnes sous le bras, Fifi le grizzli se précipitait vers l'océan.


Il avait cru voir une île au loin ...serait ce celle de Robinson. Oui un jour en pêchant un saumon dans la Fraser River, Fifi tavait trouvé une bouteille coincée sous un rocher, un S.O.S avait été envoyer par un homme nommé Robinson esseulé sur son île, en manque de chair fraîche qui souhaitait  remplir son mausolé par un harem de jeuneset minces donzelles.


Tout cela était bien trop compliqué pour notre héros Fifi. Pendant  que ses oursonnes s'ébataient gaiement dans l'eau, sous l'oeil espiègle et bienveillant de la cétacé,  Fifi éreinté par le soleil qui tapait, s'allongea sur le sable  pour piquer un bon roupillon bien mérité.

 

Ronpich, Ronpich, Ronpich, Ronpich, Ronpich, Ronpich, Ronpich, Ronpich,  Ronpich ...


Nounours3.jpg

Nounours-5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tandis que la grande ourse blanche , à gauche, un exemple même de tendresse cajolait son dernier petit protégé échappé du dernier parc de Disney .

 

Nounours qui se la pète, à droite, maire du village avoisinant , Sein Trompez, vint inspecter ses plages de nudistes et collecter les droits d'entrée à ces lieux de dépravation.

 

Notre Fifi national, roupillait toujours sans se douter un instant de ce qui l'attendait.

nounours-6.jpg

 

L'organisation internationale des ursidés ayant eu vent de ce maire Nounours le crapuleur, le mafiosi, se réunit en urgence pour une scéance extraordinaire. L'ours blanc du Canada, l'ours brun d' Asie et l'ours berbère du Maroc ont voté une résolution afin que les ours autrement appelés Nounours n'est plus à subir l'humiliation d'être obliger de s'habiller sur les plages publics.

 

Fifi, notre latin lover, ronflait toujours à la limite de l'hibernation ...quand soudain un grand papillon bleuté vint se poser délicatement sur son museau. Délicatement ce papillon lui chatouillait les babines, il marchait de ses fines pattes sur sa fourrure si douce, sans crainte de se faire dévorer. Qu'il sentait bon ce papillon, si bon que  lorsque notre Fifi national se réveilla et le papillon se transforma en ... Chuttttt !

 

nounours.jpg

 

Je ne révèlerait pas la fin de l'histoire, je vous laisse deviner ...


Ce petit délire sans prétention et sorti tout droit de mon imagination m'a été inspirer quand même par un  tout petit magasin ravissant qui se trouve dans le quartier du Marais à Paris à 5mn de la Place des Vosges, rue Pavée : L'ours du Marais.

 

Bon samedi et bon week end

 

 


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

sepdebeck 11/04/2011 20:51



Humm , je suis souvent un ours mal lèché ! ! !! 


Rarement un bon nounours .... 



Bruno F 05/04/2011 21:45



J'adore celui avec les lunettes noires !!!


 






rejane 05/04/2011 01:22



génoal!!!


j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ton histoire


merci géniale crikette!!!



Bigbec 02/04/2011 22:17



Petit délire qui irait bien avec le sketch de Garnier et Santou "Les Zamours" (à voir sur le replay de "On n'demande qu'à en rire") ...  Oups ! "Nounours" était mon surnom en colo... Bizzz



Gérard Méry 02/04/2011 21:38



Tu ne manques pas d'idées ni d'ursidés Crik ..Bon alors il se transforma en ..??? Sarkozy ???   Bizous