Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Crikette Guilimaux

"J'ai fait un rêve" ....Burqa, Burqa pas ?

8 Février 2010 , Rédigé par Crikette Publié dans #ACTUALITES

Galerie-Polka-RoxanneB.JPG

Catherine, Christine, Sabine : il y a des femmes comme çà que j'admire pour leur manière d'exprimer  haut et fort par leurs écrits ce que l'on pense tout bas . Elles maîtrisent les mots, excellent dans leur phrasée. Et elles sont libres de s'exprimer !

 

Marc, Ydel, Roxanne : il y a des artistes talentueux qui par leurs photos, dessins font exactement pareil. Il dénoncent, ils interpellent, ils nous font rire, nous charment et témoignent !

Merci à eux.


La Galerie Polka dans le 3° à Paris expose entre autres des photos du grand Marc Riboud et de la jeune  Roxanne B jusqu'au 27 février 2010.






"J'ai fait un rêve " de Sabine Aussenac

 

D'un Maghreb où s'érigeraient des églises catholiques, des temples luthériens, des synagogues.
D'un Afghanistan où de jeunes catholiques pourraient préparer un pèlerinage à Lourdes.
D'un Iran ou d'un Irak où des Loubavitchs pourraient se promener en papillotes.
D'un Pakistan où seraient organisées les prochaines JMJ.
D'un Islam sans charria, sans burqa, où mes soeurs musulmanes ne seraient ni lapidées parce qu'elles sourient sans leur voile, ni traitées en pestiférées sociales.
D'un monde sans Al Quaïda, où les traders salueraient encore les femmes de ménage mexicaines avant de prendre l'ascenseur, où l'on pourrait encore prendre une bouteille d'eau dans un avion.
Je mélange tout ? Je mélange tout, sans doute, en ces temps où l'identité nationale a des relents de gruyère et de lingots, en ces jours Zurich vaut bien un appel du Muezzin...
Mais quelque part, sans me compromettre ni vouloir risquer une lapidation, je comprends... 
Je comprends qu'il convient parfois d'oser le courage, et de cesser les oecuménismes à sens unique... Je comprends la "Heidi touch" même si, populiste et rétrograde, elle nous renvoie à nos croisades et à notre peur du Sarrazin.
  
Car je suis fatiguée. Fatiguée de baisser les yeux quand je marche, légèrement terrorisée, dans un "quartier arabe", oh pas à Jérusalem, non, juste chez moi, dans ma ville rose. Car j'en ai soupé de manger Hallal à la cantine de mon collège. Car j'en ai assez de croiser des étudiantes en burqa au département d'arabe jouxtant mon département d'allemand dans une université soit disant soumise à la loi sur la laïcité...
  
Car je suis une fille de Charlemagne et de Roland, de Saint-Louis et du chêne, car je suis La Pucelle et pas Fatima, car mes ancêtres, oui, sont Gaulois, celtes, vikings.
 
Ma vie n'est certes plus rythmée par l'angélus de l'aube et l'angélus du soir, mais en moi coule le sang des bâtisseurs de cathédrales. Et la colline de Vézelay, oui, m'est plus familière que la Pierre Noire de La Mecque.
Alors quand les petits Suisses disent tout haut ce que plein de monde pense tout bas, et au risque de froisser mes nombreux amis musulmans, mes amis poètes, artistes, enseignants, mon épicier, mes anciens voisins, j'ose l'écrire : restaurons nos églises, admirons nos vitraux, chantons quelques beaux cantiques, expliquons à nos écoliers ce qu'est Noël, au lieu de nous demander s'il est de bon ton de construire une mosquée dans chaque village !
 
J'écoute  du Raï, je suis la reine du couscous, je ne vote pas Le Pen.
Mais :
Le jour où mes amies musulmanes ne seront plus lapidées au moindre pantalon dépassant d'une burqa, le jour où je pourrai bronzer en monokini sur les plages d'Agadir, le jour où une église se construira à Kaboul, alors là oui, j'oserai critiquer cette décision suisse de ne plus construire de minarets.

 
Sabine Aussenac.
Professeur d'allemand à Toulouse
www.sabineaussenac.com

Galerie-Polka-Marc-Riboud.JPG


Il y avait hier soir à la télévision sur M6, un reportage sur la face cachée de l'Egypte. Témoignage sur les chrétiens coptes, l'islamisation du pays, le recul des droits des femmes dans ce pays depuis quelques années.

En France, la place du voile et de la burka a connu dans certains quartiers un véritable essor : il y a de quoi s'inquiéter. Alors quand le facteur le plus célèbre de France , après Jacques TATI, commence à péter un câble : çà suffit !



besancenotvoile.jpg
Je vous incite à aller faire un tour sur le blog de Christine TASIN, militante républicaine et laïque.


Christine TASIN : Besancenot dégueule sur la république et il en est fier !


Je suis pourtant très ouverte et tolérante, spécialement après mes années passées au Canada anglophone (Ottawa), mais je trouve le port de la burqa outrageant pour les valeurs de la République Française. De là à faire payer une amende pour le port de la burqa, faut pas exagérer !!!

Merci Ydel


J'adore voyager : je ne me permettrais pas de juger le choix d'une femme en Turquie, Tunisie, Maroc, Iran, Egypte, Arabie Saoudite, Agfanistan sans avoir essayer profondément de la comprendre et de respecter son choix.


Galerie-Polka-RoxaneB.JPGGalerie Polka, photo de RoxanneB prise en Agfanistan

  Bonne semaine

Petite précision suite à un commentaire :
Je suis avant tout Franco-Canadienne, Citoyenne Française Républicaine et Laïque et je ne soutiens aucun parti politique (qu'il soit orcherstré par le p'tit Napo ou la Ch'ti, le 68 tard ou l'écolo de service...)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

paul logos 09/03/2010 20:36


Merci pour ta réponse ! Je compte " enrichir" ce billet... à retrouver sur mon blog donc.
 Je te donne ma source (il y en a d'autres) pour les chiffres :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/09/09/01016-20090909ARTFIG00040-deux-mille-femmes-portent-la-burqa-en-france-.php


Crikette 09/03/2010 20:48


Merci


paul logos 07/03/2010 17:01


Afin d'éclaircir le débat, il faut d'abord se livrer à un petit travail intellectuel.
Il est bon en effet de rappeler les concepts tant invoqués par les médias.  Commençons par faire une distinction subtile, certes, mais essentielle : distinguons la sphère privée d'avec
la sphère publique.
Et appliquons-y un ingrédient : la laicité. On obtient :

1/ La  sphère privée  est strictement limitée à la circonférence de l'individu. Je m'explique : dans une démocratie libérale (au sens politique) -  comme la
nôtre -  l'état N'A PAS À INTERVENIR dans les choix des individus. L'état n'a pas à imposer une opinion aussi majoritaire soit-elle... aux citoyens qui le composent. Ce serait justement
renier notre héritage des lumières et les droits de l'homme.

2/ La sphère publique est un espace qui doit rester neutre car propriété de tous les citoyens. A cet égart, le service public s'adresse à TOUS les citoyens et de manière
IDENTIQUE. En vertu de ce principe, aucun signe distinctif ne peut être tolérer.
Fort de ces considérations, on devrait déterminer la place de la Burqa dans la société
sans trop de difficultés.
Sauf que...  comme souvent les médias ne simplifient pas le tâche pour le plus grand bonheur du gouvernement !
En effet, les multiples reportages, les interviews, les prises de position à tout va, bref l'ultra-médiatisation a contribué à brouiller les cartes.

Primo, ce débat était-il nécessaire ? Rappelons que seulement 2000 personnes en France portent la Burqa... Tant de tapage médiatique pour, comme toujours, acoucher d'une loi qui ne
concernerait que 2000 femmes sur 65 millions de français...

Secundo, le refus absolu de voir une femme voilée, si spécifique à notre culture occidentale, a contaminé constamment le débat...  Le feminisme convoqué en sus était en fait un masque
de notre ethnocentrisme. Puis, inévitablement, la bien-pensance s'est emparée du débat.  Pleine de bon sentiments à l'égard de tout le monde, la pensée ne pouvait plus évoluer
sans une courbette...ce fut la culbute.
Or, à mon sens, le débat sur la Burqua est passé à côté de l'essentiel...
- a ) La position qui vise à interdire radicalement la burqa, à l'éradiquer de la toutes les sphères, est intolérable en vertu des éléments susmentionnés. L'état en effet ne peut pas
intervenir dans la sphère privée (cf.1).

- b) La position - très minoritaire - qui ne veut aucune interdiction, pronant la liberté absolue dans le choix des vêtements n'est pas, en regard de ce qui a été dit,  cohérente avec
une démocratie libérale. La France n'est pas l'Arabie saoudite... Tenir cette position, c'est être partisan d'un état totalitaire !

-d) Interdire la Burqa dans la sphère publique, l'autoriser dans la sphère privée. Telle serait la position démocratique respectueuse des droits de l'homme.
Deux questionx demeurent : 
 1 / comment délimiter sphère publique et sphère privée ?
Réponse : se reporter aux paragraphes ci-dessus.        
2/ La rue appartient-elle à la sphère privée ou à la sphère publique ?
Réponse : à la sphère privée tant que l'ordre social n'est pas remis en cause. On ne vous impose pas en effet un habille particuler - ce serait une dictature ! -, on vous demande
cependant de respecter certaines règles afin de ne pas attenter à la libérté des autres.

Ainsi, la Burqa n'est pas une atteinte à autrui, les arguments concernant les yeux développés par  Devedjian sont à ce titre inadmissibles. Une femme qui porte la Burqa peut circuler  -
en droit - dans la rue. Elle ne peut cependant pas exercer un métier relatif à la fonction publique. Je crois que c'est suffisant pour cette question qui à décidément bien trop préoccupé nos
citoyens, les détournant des vraies réformes autrement plus difficiles à mettre en forme.
PS : n'oubliez pas de venir visiter mon site


Crikette 07/03/2010 23:19


Merci PAUL pour ton très long commentaire copié/collé de ton blog.
Je suis ravie de ta réponse , j'ai été te lire..

Je suis tout à fait d'accord avec ce point de vue :
" Interdire la Burqa dans la sphère publique, l'autoriser dans la sphère privée. Telle
serait la position démocratique respectueuse des droits de l'homme." ....reste à savoir si les femmes qui sont"contraintes " de la porter ont accès à la culture et aux autres aspects
positifs de notre société française.
STP d'ou sors tu les chiffres de 2000 burquas ?
A bientot


batto 19/02/2010 14:37


J'avais pu vu cette article c'est du bon boulot il y a pas a dire...sinon je suis d'accord avec la Suisse pour sa décision anti-minaret également...certaines religions ne devrai pas existé,
certaines ne sont pas mauvaises mais d'autre abuse...


Crikette 19/02/2010 15:20


Merci d'avoir donner ton point de vue, bonne journée


sweet 12/02/2010 15:58


J'ai adoré lire ce billet.. un sujet captivant.. bravo je reviendrai!
Bonne fin de journée!
Sweet qui passait par là et qui reviendra..


Crikette 12/02/2010 23:32


Bonsoir au plaisir de découvrir à mon tour ton univers. A bientôt.


mamalilou 12/02/2010 03:06


comment ça "soirée"!!!? je vois pas l'temps passer moi...
bonne nuit donc... ou bonjour en fait, rires....


Crikette 12/02/2010 09:39


3h06 du matin Heure Française, Réunionaise, Martiniqaise,

je vais à la sieste ..;Bonjour mamalilou